SIGNATURE_LONGUEUR_BLANC_modifié-1.jpg

JEAN-JULIEN DENISSE

Bordeaux 1866 - Antibes 1943

JJ_D_dans_ATELIER_modifié-1.jpg

Fils du célèbre photographe Bordelais Jules Étienne Denisse, Jean - Julien Denisse vint à Paris, en 1888, suivre des cours à l'académie Julian. Il exposa pour la première fois à la Société Nationale des Beaux- Arts de 1895 avec un paysage (N°411) "Arbres (landes d'Arcachon).

Il exposa régulièrement au salon de la SNBA de 1899 à 1936, à celui des Indépendants de 1906 à 1936, mais aussi au Salon d'Automne.

Peintre de fleurs et de paysages souvent crépusculaires, il fut inspiré par les jardins parisiens et les jeux d'enfants ainsi que la campagne picarde. (1)

Habitant d'abord Paris, Jean-Julien Denisse vécut à Saint-Quentin de 1908 à 1913, où il y avait installé son atelier. Il fut chargé de cours de composition décorative à l'école de dessin Maurice-Quentin Delatour durant cette Période.   

J.J. Denisse dans son atelier à Saint-Quentin.  Photo archives famille Denisse. (2)

Voir Denisse

JPage Wikipédia

JJ_D_dans_ATELIER_modifié-1.jpg
Portrait_de_Marie_Stéphanie_2_modifié-1.

Portrait de Stéphanie par Jean-Julien Denisse.

Huile sur toile, 65 x 55 cm, signée au 1/3 à droite.  vers 1930.

Anne-Marie, fille ainée de Jean-Julien Denisse raconte :   

       "Grand-mère et maman connaissaient la petite fille de Georges Sand, Aurore Sand, qui avait épousé le peintre André Loth (Bordeaux 1885-Paris 1962). Maman était très jolie, venait d'avoir dix neuf ans et se rendait souvent à l'atelier de Loth qui faisait son portrait. C'est chez lui qu'elle fit la connaissance d'un autre peintre, ami de Loth et qui s'appelait Jean-Julien Denisse. Quand il vit maman, il sentit tout de suite qu'elle serait la femme de sa vie et il se déclara dans les jours suivants."     (7)

Stéphanie Stewart, était très jolie, pleine de charme, d'esprit et d'entrain.

Ils eurent deux filles et trois garçons (Anne-Marie,François, Daniel, Claude et Roseline).

Le_Tamisier_Bio_modifié-1.jpg
Le_Tamisier_Bio_modifié-1.jpg

Le Mas. Huile sur bois, 35 x 26,7 cm. (vers 1930), signée en bas à droite.

Après 1918, Jean-Julien Denisse s'installe dans une ferme du Cap d'Antibes et y établit son atelier. Authentique mas entouré d'oliviers dans une végétation luxuriante, cet endroit est un lieu dit puisqu'un chemin qui y accède traversant le Cap d'Antibes jusqu'à la baie de Juan les Pins porte son nom.   (4)  

SIGNATURE JJ DENISSE.jpg
CHEZ_Les_DENISSE_modifié-1.jpg
image blanche.jpg
CHEZ_LZSQ_DENISSE_modifié-1.jpg
Chez_DENISSE_TAMISIER_modifié-1.jpg

© 2023 by Skyline

Chez les Denisse...Antibes, 1936.                  Photo archives André Lantier.  (6)

Vers la fin de la première guerre mondiale, Il se réfugie en Belgique de mars à septembre1917 puis s'installe au Mont Boron sur les hauteurs de Nice en 1918 puis au Cap d'Antibes.

           "Jean-Julien Denisse, nommé professeur à l'Ecole des Beaux-Arts de Nice, s'installe dans une petite ferme du Cap d'Antibes et y établit son atelier d'artiste post-impresionniste,au toucher léger, sensible et frémissant. Cet homme fin, au profil de médaille, longue crinière blanche, yeux bleu limpide, y passera le reste de sa vie jusqu'en 1943."   (3)

Il exposa très régulièrement aux Salons de la Société des Beaux-Arts de Nice de 1926 à 1938, dont il fut, certaines années, membre du conseil d'administration.           

Temoignage :

"Dans les après-midi de printemps, on se réunissait sur la terrasse, où, jadisse, on avait battu le blé, pour la cérémonie du thé; j'ai rarement ressenti pareille convivialité.

On ne parlait jamais d'argent ni de difficultés matérielles; le temps suspendait son vol, on oubliait le destin tragique qui menaçait l'Europe, on respirait seulement la douceur de vivre, et on contemplait, dans l'atelier du maître, ses peintures délicates, pleine de vivacité et de sérénité." (5)

SIGNATURE_LONGUEUR_BLANC_modifié-1.jpg

1. Texte extrait du catalogue de l'exposition "Des Amitiés Modernes", page 104, Musée Antoine Lécuyer.  Saint-Quentin.

2 à 6.  Textes extraits de "Les Nouveaux Caractères, Regards sur les moeurs de ce siècle", André Julien Lantier. Édition Serre Editeur, janvier 1997, pages 219 et 220.

7. Texte extrait de "Grand-Mère et l'affaire Stewart" par Nanine Guinochet  (née Anne Marie Denisse), page 6. 1990.

ANNEXE

Une lignée d'artistes chez les Denisse bordelais

Page en cours de construction

Étienne Marie Orphelie Clément Jules Denisse

Carcassonne 1785 - Bordeaux 1861.

Fils d'un parfumeur bordelais.

Grand-Pères de Jean-Julien Denisse.

Artiste peintre dessinateur, a vécu et travaillé à Bordeaux.

"Ex-dessinateur du Jardin des plantes du gouvernement aux Antilles, il est l'auteur d'une Flore médicale des Iles de l'Amérique, publié en 4 livraisons par Légé en 1834.

En 1838, il demande l'autorisation de partir environ un an à la Guadeloupe pour régler des affaires de famille. L'administration constate en 1851 qu'il a quité Bordeaux."(1)

La Flore d'Amérique est actuellement conservée au Musée d'Aquitaine à Bordeaux (Collection Chatillon).

Une rue porte son nom à Carcassonne.

Documentation Bibliothèque de Bordeaux.

(1) Archives Nationales F 18 1929.

Portrait_d'Etienne_Marie_Denisse_par_Jac
Denisse1.jpg
Denisse4.jpg

Portrait d'Étienne Denisse jeune homme par Jacques Gamelin (1738 - 1803)  vers 1800.

Planches de dessins de la "Flore d'Amérique"  46,5 x 30 cm.

Riche collection de dessins de plantes les plus remarquables, pour leur propriétées alimentaire, médicale, vénéneuse ou pour leur emploi dans les arts, tirée de grandeur naturelle. Édition impr. d'Aubert, Paris 1843.

Jules Étienne Denisse

Bordeaux 1825 - 1870 ?

Père de Jean-Julien Denisse.

Portraitiste, Il avait installé son atelier aux 46, allées de Tourny, à Bordeaux.

A voyagé en Israël où il y réalisa ses photos les plus connues : "Nazareth" (1858), "Israël, Mont-Olive" (oct 1858), "Vallée de Josaphat", "Oliviers en Israël"... dont certaines sont répertoriées au Musée d'Orsay à Paris.

Une photo de Madame Espinasse debout, épreuve sur papier albuminé, 9,2 x 5,5 cm, fait partie de la Collection Disdéri - Second Empire, Le Monde, la mode, folio comportant douze épreuves, insérées dans des coins, disposées en deux rangées chacune de six épreuves chacune. Musée d'Orsay. N° d'inventaire : PHO 1995 5 449.

oliviers_en_israeel65868_0-1.jpg

Titre agréable

israeel_mont_olive_octobre_1864787_2.jpg

"Olivier en Israël", épreuve sur papier albuminé,19 x 25 cm. 1858. Musée d'Orsay n° d'inventaire : PHO 1994 38 1.

"Israël, Mont Olive", épreuve sur papier albuminé, 19,5 x 25,3 cm. 1858. Musée d'Orsay, n° d'inventaire : PHO 1994 38 3.

Pierre Joseph Amédée Raphaell Clari Denisse Mourens 1827 - 1905 Nogent sur Marne.

Oncle de Jean - Julien Denisse.

Illustrateur, photographe, pyrotechnicien, et inventeur.

Portraitiste reconnu et caricaturiste renommé, il  quitte la Gironde et s'installe à Paris.

"On doit à Amédée Denisse l'invention de la "Photopyrotechnique" pour réaliser des photographies aériennes.

Son traité pratique complet des feux d'artifice est considéré comme étant l'un des principaux ouvrage du XIXe siècle sur la pyrotechnie.

Amédée Denisse possédait un canot à vapeur nommé l'Abeille qui transportait son laboratoire photographique sur tous les points navigables des environs de Paris et dont le point d'attache était le 69, quai de la Tournelle."(source Wikipédia).

Amedee_Denisse_Photographer_from_the_Fra

Portrait présumé d'Amédée Denisse dans son atelier à Paris vers 1888. Doc. anonyme non sourcé.

Illustration Wikipédia.

AMEDÉE_PUB.jpg
rocket amédée denisse_modifié-1.jpg

Plan de la Rocket. "Une "photo-fusée" qui "parvenue à la fin de son ascension, brûle une mèche qui produit le déclenchement de l'obturateur en même temps qu'elle détermine l'ouverture d'un parachute qui sert à la descente de l'appareil".

(source Wikipédia)

AMEDÉE PUB_modifié-1.jpg

Carte publicitaire vantant son art du portrait mais également celui de photographe nautique dont la spécialité était de photographier les propriétés riveraines des bords de seine.

Jean-Julien Denisse

Bordeaux 1866 - 1943 Antibes.

Fils de Jules Étienne Denisse.

Claude Denisse  dit "Coco"

Fils de Jean-Julien Denisse

Céramiste.

Jean Julien et Coco.jpg
vide_poche_COCO_DENISSE_modifié-1.jpg

Coupelle carrée.

15 x 15 x 2 cm

Terre cuite émaillée,

signée au dos.

Environ 1950.

"Coco" dans les bras de Jean-Julien Denisse

VASE_COCO_DENISSE_modifié-1.jpg

Vase.

19,5 x diam:15 cm. Terre cuite rouge émaillé et grattage, Environ 1955